wp727a0ad8_0f.jpg
wp58c56caa.png
wp932ab259.png
wp932ab259.png

Association Européenne de

Médecine Esthétique et de Diététique

NOS TECHNIQUES 

wpd8f17c6f.png

Ce site ne comporte aucune publicité et n’a donc pas de ressources financières             © 2009 A.E.M.E.D          Site créé par Dr.METANOMSKI

Article réalisé par le Docteur F. ALAMIGEON

Un peu d’histoire

Cette méthode est utilisée depuis les années 30 dans les stations thermales spécialisées dans le traitement des troubles circulatoires graves.

Il s’agit de « dilater » les petites artères malades entraînant ainsi une meilleure oxygénation des tissus ce qui permet par exemple une cicatrisation plus rapide des ulcères de jambes.

Le gaz utilisé est du GAZ CARBONIQUE ou DIOXYDE DE CARBONE CO2 non toxique qu’il ne faut pas confondre avec le MONOXYDE DE CARBONE CO responsable des accidents domestiques (cheminées etc..).

 

Les médecins thermaux avaient bien constatés une amélioration très nette de l’aspect de la peau ,voir une diminution des volumes graisseux,mais il fallu attendre la fin du 20 ème siècle pour voir apparaître les premiers traitements dans un but spécifiquement esthétique.

Cette technique sert essentiellement a traiter la cellulite

 

Qu’est ce que la cellulite ?

Voici les caractéristiques essentielles pour rectifier quelques erreurs: Il s’agit de l’augmentation plus ou moins localisée de la taille ou du volume des cellules graisseuses qui ne contiennent QUE de la graisse.

    - Elles sont juste sous la peau

    - Elles compriment la circulation

Tout ceci entraîne une réaction de souffrance du tissu et une  création de fibrose (travées élastiques en excès) donnant cet aspect de peau d’orange.

Elle est d’origine génétique, hormonale, exclusivement féminine et majorée par le poids et l’alimentation trop riche surtout en sucres

 

ELLE PEUT S’ AMÉLIORER MAIS NE DISPARAÎT JAMAIS EN TOTALITÉ

 

Il y a 4 STADES selon l’intensité :

1) la peau d’orange n’apparaît qu’a la pression

2) la peau d’orange se voit spontanément debout mais disparaît allongée

3) la peau d’orange se voit tout le temps,est plus volumineuse,les troubles circulatoires ainsi que la fibrose sont importants

4) la peau est « gaufrée » ,indurée , les volumes sont très importants ;il s’agit d’un stade plus rare et en principe irréversible .                                     

 

On la trouve surtout sur LES  JAMBES,LES FESSES,l’estomac,les bras…

Remarques : la cellulite n’a rien a voir avec une augmentation de volume des jambes par stagnation « d’eau » : appelé oedeme  qui est ,d’origine circulatoire et nécessite un traitement médical.

Toutefois les 2 problèmes peuvent cohabiter.

 

Principe d’action

 

Le gaz stérile est injecté sous la peau de la zone a traiter avec une pression modérée la soulevant légèrement.

Plusieurs effets sont attendus ; ils sont surtout circulatoires :

-augmentation locale du débit sanguin

-« ouverture « des petits vaisseaux

-libération plus importante d’oxygène dans les tissus

Mais il est probable que le décollement cutané mécanique joue aussi un rôle dans la diminution de la fibrose cellulitique ,ainsi qu’une augmentation de la synthèse du collagène.

 

Cette technique vise a améliorer la cellulite(diminution de la peau d’orange) permettrait une rétraction cutanée,diminuerai les volumes graisseux  par destruction  des cellules et serait efficace sur les vergetures.

Est-ce vrai ?

 

OUI en partie.  L’effet tenseur est réel et le bienfait sur la cellulite est notable.

En revanche les volumes graisseux  sont peu diminués par cette méthode.

Le visage est maintenant traité avec de bons résultats en particulier  pour atténuer les cernes.

Les zones cutanés «  fripées »comme les bras,les cuisses,le décolleté … peuvent bénéficier d’un « effet lifting ».

C’est sans doute une, sinon la seule , méthode efficace sur les vergetures anciennes.

 

 

 

Le matériel, la séance

Les médecins disposent de « pistolets » comme en mésothérapie

permettant une injection de gaz dont la quantité,la vitesse et la pression

sont contrôlés. Les quantités injectées varient (250cc en moyenne pour

une zone) mais peuvent être importantes :jusqu'à 1 litre pour un

ventre entier.

Les injections sous cutanées se font avec des aiguilles très fines de proche en proche sur toute la zone.

Au passage du gaz la peau se distend légèrement et rougie puis en quelques minutes tout rentre dans l’ordre car le gaz est très vite éliminé. La séance dure de 15 a 30mn en moyenne.

Est-ce douloureux ?

PARFOIS  Mais  c’est surtout désagréable en raison de la sensation de décollement,de chaleur,de picotement ,ou les bruits de crépitement… De petites ecchymoses sont possibles..

 

Y a-t-il des contre indications ?

Cette technique n’est pas dangereuse mais il ne faut pas  traiter des peaux infectées.

Bien sur par sécurité on ne traite pas les femmes enceintes,de même les malades cardio-vasculaires graves doivent être récusés.

 

Protocoles

On fait pour la cellulite une ou 2 séances par semaine,au total une 12ème avec un rappel de 4/5 séances 2 fois par an. Il faut attendre un minimum de 4 séances parfois beaucoup plus pour voir le résultat

 

Les prix varient de 50 a 100€ la séance

 

Notre conseil

Relativement facile a réaliser pour un médecin formé,peu douloureuse,sans risque, économique, cette méthode peut être recommandée pour traiter les cellulites de stade 2 ou 3  ou la peau fripée.

Attention aux publicités mensongères la qui comparent à la liposuccion !!!

En cas de graisse sous cutanée trop importante les résultats seront moins bons  , il peut donc être utile de faire précéder la carboxythérapie d’ une méthode plus destructrice de la graisse.

Si la peau est trop distendue le résultat peut ne pas être suffisant, et il faut dans ce cas discuter le rapport bénéfice /risque d’un acte plus invasif (fils, lifting chirurgical) .

wp2478f0ad.png
wp56114918.png
wp320f0151.png